Un prix pour La longue histoire de la petite vache

Le 1er décembre 2018,  Daniel Marchildon était heureux d’apprendre que son roman La longue histoire de la petite vache a reçu le Prix littérature jeunesse de la Toronto French School, catégorie enfants.  Ce prix, qui comprend une bourse de 500 $, est accordé par un jury d’élèves de l’école d’immersion française Toronto French School en partenariat avec le Salon du livre de Toronto.  Dans la catégorie adolescents du même prix, Claude Forand, est le lauréat pour son roman Casse-tête chinois.

Publicités

Participation au Congrès du Réseau Québec-France et à une table ronde à la Maison de la littérature à Québec

Le Centre de la francophonie des Amériques a retenu ma candidature pour faire partie d’un groupe d’auteurs francophones du Canada et des États-Unis au 20congrès commun du Réseau Québec-France et de la Fédération France-Québec/francophonie.20181006_163827

De gauche à droite, les auteurs Normand Beaupré, Nathan Rabalais, Karen Olsen et Daniel Marchildon avec Diane Martin, l’animatrice de la table ronde Écrire en français pour laisser sa trace en Amérique, qui se déroulait à la Maison de la littérature à Québec le 6 octobre 2018 (photo de Micheline Marchand).

Sous le thème Un réseau d’amitié franco-québécois ouvert sur le monde francophone, ce congrès a eu lieu du 5 au 8 octobre 2018 à Québec, ville de littérature reconnue par l’UNESCO.

Au cours du Congrès j’ai  :

  • animé l’activité Un écrivain à votre table ;
  • participé à la table ronde Écrire en français pour laisser sa trace en Amérique, à la Maison de la littérature ;
  • et enfin assister à deux ateliers, dont un consacré à la Littérature francophone.

La table ronde d’une heure, Écrire en français pour laisser sa trace en Amérique, a été diffusée en direct sur facebook de 16 h 30 à 17 h 30 le samedi 6 octobre.  On peut voir l’évènement au complet en rediffusion sur youtube en cliquant ici.

Merci au Centre de la francophonie des Amériques et à Aleksandra Grzybowska, coordonnatrice de la Bibliothèque des Amériques, d’avoir organisé et financé cette rencontre.

La longue histoire de la petite vache parmi les 10 finalistes au Prix Tamarac Express

Kana p. c. 2018La longue histore de la petite vache figure parmi les 10 finalistes du Prix Tamarac Express des programmes  2019 de la Forêt de la lecture de L’Association des bibliothécaires de l’Ontario (ABO).

Les lauréats des prix de la Forêt de la lecture sont choisis par les jeunes lecteurs qui liront les livres des finalistes et voteront pour leur livre préféré.

Les lauréats du programme de récompense de la Forêt de la lecture de 2019 seront annoncés en direct au Festival des arbres en mai 2019. Souvent considéré comme un « concert rock de lecture », le festival propose également divers ateliers créatifs et activités destinés aux enfants en présence des auteurs finalistes.

Cliquer ici pour voir la liste des finalistes

Deux nouveautés parues en février 2018

Otages de la nature     et

La longue histoire de la petite vache

Cliquer ici pour entendre Daniel en entrevue avec Éric Robitaille au sujet des deux livres le 10 février 2018.

Otages v.f.

Un roman pour ados dans la collection 14/18 aux éditions David, une histoire mère et fils pris dans une action directe pour sauver des dunes sacrées et la forêt à Rivière-Ahmic dans le Grand Nord ontarien.

Voir le feuillet promotionnel

Kana p. c. 2018

signet

Un mini-roman  historique pour les 8 ans et plus, illustré par Caroline Merola, chez Soulières éditeur, qui relate les quatre siècles de l’histoire fascinante de Kana, la vache canadienne, la seule espèce bovine indigène de l’Amérique du Nord.

Voir largumentaire

Au Bateau livre 2017 à Gatineau

Daniel était parmi les 10 auteur.e.s qui ont participé l’après-midi du samedi 9 septembre 2017 au Bateau livre.  Cette année, l’événement  a mis en vedette les récits à saveur historique.  Les auteurs ont lu leurs textes sur un bateau qui voguait sur la rivière des Outaouais.  Daniel a lu un extrait de L’eau de vie (Uisge beatha).

Cliquer pour entendre la lecture de Daniel et des autres auteurs

Cet événement a été organisé par l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAAO) et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF).

Voir le Communiqué_Bateau_livre_2017

Zazette, la chatte des Ouendats parmi les 3 finalistes du Prix du livre d’enfant Trillium en langue française

De belles rencontres entre auteurs et lecteurs.

L’annonce des lauréats a eu lieu le 20 juin 2017.  Félicitations à Pierre-Luc Bélanger qui a remporté le Trillium du Prix du livre d’enfant.

Daniel Marchildon lisant un extrait de son roman lors de la soirée du 19 juin 2017 au Salon Bram et Bluma Appel de la Bibliothèque de référence de Toronto

(photo :  capture d’écran de la vidéo de la SODIMO | Trillium30 de la SODIMO – Soirée de lecture : 19 juin)

Pour voir la courte vidéo

Pour voir la lecture de 4 minutes de Daniel, enregistrée par Gord Klassen

Daniel Marchildon, Zazette, la chatte des Ouendats, Soulières Éditeur

En 1623, la vie de Zazette, une belle chatte parisienne, est chambardée par un voyage effroyable. Elle se retrouve à bord d’un bateau en route pour la Nouvelle-France. À peine remise de son déracinement, elle est forcée de faire un deuxième périple encore plus périlleux que le premier. En compagnie de religieux français, Zazette effectuera ce qu’on appelle à l’époque, « le grand voyage ». De la bourgade de Québec, elle se rendra en canoë jusqu’au cœur du continent nord-américain, le pays des Ouendats. Ces autochtones, que les Français désignent comme les Hurons, n’ont jamais vu un chat. La présence de Zazette parmi eux va susciter de grands émois. Grâce à un secret qu’elle possède, la chatte pourra aider les Ouendats. Au bout de sa première année dans son pays d’adoption, une autre surprise fera le bonheur de Zazette. Voici une histoire captivante qui s’inspire d’événements réels relatés par le frère Gabriel Sagard.

Daniel Marchildon, Franco-Ontarien originaire de Penetanguishene, habite toujours dans la Huronie, à Lafontaine. Écrivain et rédacteur pigiste depuis 1983, il publie majoritairement des romans jeunesse tels que La première guerre de Toronto, qui a remporté le Prix du livre d’enfant Trillium 2010. Il écrit aussi des romans pour adultes, dont L’eau de vie (Uisge beatha), Les géniteurs et Les exilés. Son œuvre Les guerriers de l’eau a été finaliste pour le Prix du livre d’enfant Trillium 2013, en plus de remporter le Prix littéraire pour la jeunesse Françoise-Lepage 2012-2013.

Lien de la maison d’édition : http://www.soulieresediteur.com/argumentaires/978-2-89607-310-8_arg.pdf